Pour continuer de bien vivre chez soi

POLYVALENCE

Un seul interlocuteur,
pour l’ensemble des services

ADAPTATION

Des solutions adaptées
à chaque situation

EXPÉRIENCE

Une équipe de professionnels
à votre disposition

PROFESSIONNALISME

60 ans d’expérience
sur les Pyrénées-Orientales

Monsieur Yves Gimenes nous a quitté mardi 14 septembre laissant l'Assad Roussillon attristée et désormais privée de sa chaleureuse présence, si attentive et bienveillante.

Après une carrière brillante à la Direction Générale des impôts, il a choisi de vivre sa retraite à Perpignan, comme pour revenir sur ce lieu où il est arrivé en France, sur le tarmac de l'aéroport de Perpignan, lieu de transit pour les rapatriés d'Algérie.

Reconnu pour son parcours professionnel dans la fonction publique et sa droiture, il est élu Président de l'UNA, Président à l'association les emplois Familiaux, secrétaire à l'Assad puis Président, et plus récemment membre des personnes qualifiées.

Sans jamais renoncer à une démarche éthique rigoureuse et critique, avec un grand sens de l'équité, il fut exemplaire dans l’exercice de son bénévolat. Ses qualités d'honnêteté, et de bienveillance, furent toujours reconnues par les membres des Conseils d'administration d'associations, de ses collaborateurs au sein de l'équipe de Direction de l'Assad Roussillon. Nous nous accordons tous à dire qu'il était dévoué, engagé, désintéressé dan sa participation à la vie associative.

Monsieur GIMENES a accepté de devenir Président de l'Assad Roussillon dans un contexte financier difficile. Il lui a consacré une bonne partie de son temps, œuvrant pour son redressement en collaboration avec la Directrice. Il a insufflé un formidable esprit d’ouverture et d'innovation ; l'ASSAD lui doit beaucoup.

Nous avons tracé ensemble les lendemains de notre association. De nature optimiste, il refusait la fatalité et nous a redonné confiance. Il nous laisse un excellent bilan et une feuille de route. Mais, il ne nous quitte pas et restera à nos côtés, dans un coin de nos cœurs et de nos têtes pour dessiner, projeter nos actions, qu’elles soient, victoires ou déceptions.

Au cœur de nos actions, on imagine encore qu'il nous voit faire.